Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2008 3 09 /01 /janvier /2008 11:17

“Vous êtes sans pitié pour vos semblables…Dieu dit qu`il va frapper”               

                                                                                   

Et rebelote ! Moïse Koré, le guide spirituel de Laurent Gbagbo, a décidé de parler. Il a choisi le passage en 2008 pour dire sa "prédication sur la parole de Dieu". Devant Laurent Gbagbo et son épouse, des barons de la refondation, des habitués du palais et de la résidence présidentielle, le pasteur Moïse Koré a parlé sous la dictée, selon lui, de Dieu. Hier mardi, le confrère Le Patriote a publié en intégralité son homélie impersonnelle. Dans laquelle il s'en prend aux refondateurs. " Vous êtes sans pitié pour vos semblables ", s'est-il adressé aux tenants actuels du pouvoir sans les citer nommément. Après Mamadou Koulibaly, voilà bien un autre " blues de la République " arrosé à la sauce…chrétienne. Fini le temps des prières patriotiques exaltées.

" La Côte d'Ivoire est la Côte d'Ivoire de Dieu. Quand on voit les gens souffrir, Dieu ne voit-il pas ? Quand vous êtes sans pitié pour les indigents dans ce pays. C'est à cause de nous que Dieu a mis les pauvres de côté pour voir s'il y a de l'humanité en nous. Ils sont là quotidiennement à côté de nous pour que Dieu voie si nous avons un cœur, si vraiment le cœur de Dieu est parti pour être remplacé par un cœur de chair. Ce que vous n'aimez pas qu'on vous fasse, c'est ce que vous faites aux autres. Si vous étiez à la place des ces gens, vous auriez souhaité qu'on ait pitié de vous. Vous êtes sans pitié pour vos semblables. Moi et moi seul. Après moi, c'est le déluge. Dieu voit tout. Dieu te voit. Dieu vous voit. En un instant, il décide d'agir, vous n'existez plus ". Moïse Koré a voulu parler. Et il a parlé. Le pasteur de Laurent Gbagbo a fait savoir que son sermon lui a été recommandé par Dieu. " Depuis quelques jours, a-t-il confessé, l'esprit de Dieu me pousse à parler. Depuis quelques jours, de retraites en veillées, de jeûne en jeûne, je suis partout (…) Dieu m'a dit : " parle !" ". A trois reprises, il a mis en garde ceux qui tenteraient de porter atteinte à son intégrité physique après avoir entendu ses vérités. " Tout ce que tu peux faire, c'est de me tuer. Mais je suis avec Dieu. Arrive-t-il une seule chose sur cette terre sans que Dieu ne l'ait ordonnée ? Essaie de me tuer. Demandez à Haman, il voulait tuer Mardochée, il a dressé une potence. La potence s'est retournée contre lui-même. Il en sera ainsi pour celui qui osera faire du mal à un enfant de Dieu ". Moïse Koré qui a été souvent cité (sans preuves formelles connues) dans des histoires d'achats d'armes de guerre, sait dans quel marigot il nage. Autant la colère de Dieu a prédit le conseiller spirituel de Laurent Gbagbo, va s'enflammer contre ceux parmi les personnes à qui il s'adresse, qui voudraient former le dessein de porter atteinte à sa vie ; autant il a fait savoir que " Dieu dit qu'il va frapper. Parce que la justice doit être la règle dans ce pays ". Plus précis, l'homme qui aurait prédit à Laurent Gbagbo quand il était dans l'opposition qu'il serait président de la République, a voulu être plus précis : " Ainsi parle l'Eternel. Voler, mentir et mentez encore et racontez des histoires. Mais cette année, ma justice paraîtra (…) c'est Dieu même qui va enlever des gens. Si demain, on accompagne des gens au cimetière, ne vous posez pas trop de questions ". Pour tout dire, Moïse Koré est remonté contre ceux qui tiennent les rênes du pouvoir. Autrement dit, contre les refondateurs dont Laurent Gbagbo, le chef de l'Etat. " Vous ne pouvez pas savoir qu'il faut aimer les gens et fermer vos visages sur eux. Ça grogne de partout dans le pays. Dieu entendait quand les enfants d'Israël pleuraient en Egypte. Dieu a entendu leurs gémissements. Mais Dieu entend les Ivoiriens pleurer dans leurs demeures. Les Ivoiriens se plaignent et Dieu a décidé de se lever. Sa justice lui viendra en appui parce que la vérité trébuche sur la place publique. Les gens sont devenus fanfarons, arrogants, ennemis des gens de bien, avares, orgueilleux…Il y en a qui ont mis une fermeture éclair sur leurs poches. Non contents, ils ont mis un cadenas. Non contents, ils ont doublé le pantalon ".

Dans son sermon inspiré de Dieu, selon lui, Moïse Koré s'est directement adressé à Laurent Gbagbo dans des termes certes indirects. " Vous savez, a-t-il laissé entendre à l'assistance, quand on est puissant, on a beaucoup d'amis. Quand on est en position, on a beaucoup d'amis. Mais vous allez connaître la solitude. C'est de cela que Dieu veut parler. Quand Dieu veut parler à quelqu'un, il lui enlève tout ce qui fait sa dignité. " C'est pourquoi, je donnerai leurs femmes à d'autres et leurs chars à ceux qui les déposséderont. Car, du plus petit au plus grand, tous sont avides de gains. Depuis le prophète jusqu'au sacrificateur, tous usent de tromperie. Ils pansent à la légère la plaie de la fille de mon peuple. Paix, paix, disent-ils et il n'y a point de paix. Ils seront confus, car ils commettent des abominations. Ils ne rougissent pas, ils ne connaissent pas la honte. Mais, ils la connaîtront. C'est pourquoi, ils tomberont avec ceux qui tombent ". Moïse Koré fait savoir qu'" il ne s'agit pas d'aller distribuer des tee-shirts dans vos régions. Les gens veulent manger. Ils ont faim. Sans les tee-shirts, ils vivaient ". Après le "blues de la République" du président de l'Assemblée nationale Mamadou Koulibaly, ce sermon de Moïse Koré, proche parmi les proches de Laurent Gbagbo, montre bien que le temps des dénonciations publiques des dérives morales, politiques, sociales, économiques des refondateurs par eux-mêmes, est bel et bien arrivé. Signe des temps…

André Silver Konan

Partager cet article

Repost 0
Published by andré silver konan - dans politique ivoirienne
commenter cet article

commentaires